Les Octaves de la Musique 2019

04.06.2019 – Bx1 – Belga

(1:45 > 2:21)

Les lauréats de la 16e édition des Octaves de la Musique, qui récompensent les artistes de la Fédération Wallonie-Bruxelles, se sont produits lundi soir dès 20H30 lors d’une grande cérémonie organisée à la salle de concert de La Madeleine à Bruxelles. Elle a été retransmise sur les chaînes de télévision locales, à commencer par BX1. Ses journalistes Jessica Matthys et Pierre Beaudot assuraient en effet la présentation, respectivement sur scène et dans les coulisses.

► Revivez la soirée en vidéo

La singularité de l’émission est de mélanger les genres et d’impulser des moments de création musicale. Les lauréats sont invités à se produire tout du moins en duo sur scène. Sur 17, seuls Veence Hanao et Le Motel, récompensés pour “Bodie” dans la catégorie “Album de l’année”, et Baloji, lauréate dans les catégories “Musique du monde” et “Concert de l’année”, étaient absents.

Avec Antoine Pierre, lauréat de la catégorie “Jazz”, l’Or du Commun a ouvert la soirée en interprétant le titre “Sous les pavés” de son album “Sapiens”, qui a valu au groupe d’être récompensé dans la catégorie “Musiques urbaines”.

© Nicolas Dahier Photography

Jean-Louis Rassinfosse, “Octave d’honneur”, a accompagné Typh Barrow, désignée “Artiste de l’année”, avec sa chanson “The absence”. Le contrebassiste a été son premier professeur de jazz au consevatoire. Il a également interprété “La Javanaise” et “En los Campos en Flor” avec Jean-Philippe Collard-Neven, pianiste qui joue depuis longtemps à ses côtés et qui a été nominé dans les catégories “Musique classique” et “Musiques du monde”.

Florian Noack (prix de la musique classique avec “Album d’un voyageur”) a joué son morceau “Shushiki” avec Kùzylarsen (prix de la Chanson française avec “Le long de ta douceur”). Ce dernier a également chanté le titre éponyme de son album avec Amnar 808, Octave Pointculture. Amnar 808 a encore joué avec The Klets, groupe lauréat du prix “Zinneke”. Zoë Mc Pherson (lauréate de la catégorie “Musiques électroniques” avec “String Figures”) a partagé la scène avec Benoît Mernier (lauréat de la catégorie “Musique contemporaine” avec “A Wake of Music”).

Sonnfjord (lauréat “Pop/Rock” avec “City Lights”) s’est produit avec Claire Goldfarb et Jean Jadin de “Petit Charlot”, Octave de la fédération des jeunesses musicales Wallonie-Bruxelles. Ocatve Fun Radio, HIDDN a joué avec l’ensemble Barroco Tout, Octave de la ministre de la Culture. Pour le titre “Dernière Danse”, Ester Peony, la candidate roumaine lors de la demi-finale de l’Eurovision, les a rejoints sur scène.


Octave Zinneke 2019 : The Klets est votre groupe bruxellois de l’année

06.03.2019 – Bx1

Les votes pour l’Octave Zinneke, le prix BX1 récompensant les meilleurs artistes bruxellois de l’année, sont terminés. Et c’est le groupe The Klets qui a remporté le suffrage, avec plus de 72% des votes!

Plus de 1.400 votes ont été enregistrés à l’occasion de cette nouvelle édition du vote pour l’Octave Zinneke, dans le cadre des Octaves de la Musique. Et au bout de deux semaines de votes, c’est finalement le groupe The Klets qui a obtenu la majorité des voix avec 72,1% de ceux-ci. Un véritable plébiscite pour le groupe de rock bruxellois, vainqueur du concours Emergenza en 2018.

The Klets devance ainsi le groupe Fabiola (14,5%) et le groupe The Sunday Charmers (13,4%).

► Revoir les nommés de l’Octave Zinneke sur le plateau de M (vidéo)

Le groupe The Klets aura ainsi le privilège de dévoiler son univers musical sur la scène de la Madeleine, le 3 juin prochain, à l’occasion de la prochaine cérémonie des Octaves de la Musique, qui sera évidemment diffusée en direct sur BX1.


#M, le mag de la rédac

28.02.2019 – Bx1


The Klets, un groupe rock bruxellois pétaradant soutenu par la Sabam

18.02.2019 – sabam.be

The Klets! Derrière ce nom qui claque, on trouve quatre musiciens, bruxellois et fiers de l’être. Phil Müller (chant & guitare), Chom Forest (guitare, chœurs), Alex Strongwood (basse, chœurs) et Tomy Training (batterie, chœurs).

Lauréat du concours Emergenza 2018, le groupe signe avec la maison de production Rox Records et enregistre son premier album ‘Old fashioned’, sorti le 12 octobre 2018 sur le label Moonzoo music.

Influencé par d’illustres groupes rock d’hier (Led Zeppelin, AC/DC, Nirvana,…) et d’aujourd’hui (Foo Fighters, The Black Keys, Rival Sons,…), The Klets propose des compositions puissantes et efficaces, qui sont le fruit de plusieurs mois de dur labeur (composition et nombreuses répétitions). Leur album, très homogène, comporte dix titres redoutables servis par une énergie et un son résolument rock, avec des riffs de guitare vigoureux soutenant la voix assurée du chanteur.

La Sabam croit en tout cas très fort en ce quatuor dynamique. En témoignent les deux bourses Sabam for Culture dont la formation bruxelloise a bénéficié.


Backstage

05.02.2019 – Equinoxe fm – Nathalie Born

(1:00:45 > … )


Jardin Publik

04.02.2019 – Radio Panik – Cozy


Starking

02.12.2018 – Charleking Radio


O.C.T.A.V.E

25.11.2018 – Bx1 – Pierre Beaudot

(2:15 > 7:57)


We will Rock You

20.11.2018 – Classic 21 – Laurent Debeuf

(32:20 > 58:17)


O.C.T.A.V.E

18.11.2018 – Bx1 – Pierre Beaudot

(7:08 > 9:13)


Découverte belge DH Radio :
The Klets

08.11.2018 – DH Radio – Philippe Deraymaecker


Découvertes MiNT : Le Rock belge est un plaisir (et doit le rester)

27.10.2018 – Metro – Cédric Godart

Quatre Bruxellois parfaitement belges, pour le fond et pour la forme. Quatre flamands obsédés par le surréalisme belge, couronnés de succès. Les Klets et Intergalactic Lovers s’installent dans vos playlists cette semaine.

Avec un nom de baptême aussi typé, on ne peut s’attendre qu’à deux surprises : une bonne, une farce. La première s’impose dès les premières notes, disons battements, de leur dernier single, Devil’s Son.

The Klets, ce sont 4 Bruxellois qui portent la capitale dans leurs tripes et ont décidé de faire de la musique ensemble en 2014. Leurs influences ? La scène rock d’hier (AC/DC, Guns, Led Zep, Nirvana) et une manière de cuisiner un peu plus contemporaine (Queens of the Stone Age, Black Keys, Foo Fighters) ?

Repérés au printemps 2017 par Roland De Greef, ils signent un premier album Old Fashioned sous la haute protection de Rox Records/Moonzoo. Leur lettre de recommandation ? Ils ont remporté haut-la-main le festival Emergenza Festival 2018. Il faut dire que le titre a vraiment de la gueule et du coffre.

Bref, Devil’s Son est une splendide et énergique découverte, qui donne forcément envie de parcourir l’album, tout aussi étonnant. N’hésitez pas à pousser les portes de la Fnac de Louvain-La-Neuve le 17 novembre pour les voir, en attendant. Le clip, tourné sur les toits de Bruxelles, est un reflet exact de la ville en 2018, grues comprises. Gros coup de cœur !


Album review

24.10.2018 – Concert Monkey – Michel Preumont

Le mot clette, et sa variante klette, n’est pas valide au scrabble, pigé peï, et si Clette est ton patronyme ne prénomme pas, pour faire le malin, ta progéniture femelle Chi, vaut mieux proscrire Lara également.

On te dit ça, on te dit rien, paraît que cette locution est aussi insupportable que « les gens » ou pire encore que « que du bonheur » que la majorité de tes contacts facebook utilise à tort et à travers pour fleurir des statuts oiseux.

Venons en au fait, faut vraiment pas te faire un dessin pour que tu comprennes que The Klets n’a aucun lien avec Marseille, ni avec Negele Boran, les jeunes gens composants ce groupe rock sont bel et bien bruxellois.

C’est en 2014 que Phil Muller: Vocals, Guitar, Keys/ Chom Forest: Guitar, Vocals/ Alex Strongwood: Bass, Vocals et Thomy Training: Drums, Vocals décident d’unir leurs forces pour modeler du rock’n’roll, à l’instar d’autres Brusseleirs dont l’identité affiche leurs origines, les Vismets.

Oui, Simone?

Alex Strongwood ça ne sonne pas chicons au gratin, tu as peut-être raison, on s’enquiert auprès de Hercule Poraa qui va enquêter.

Il revient avec des fiches: Martin GN, Thomas Genin, Philippe Mullier et Alex Detournay.

Ces jeunes gens, propres sur eux, ont remporté le Concours Emergenza 2018, ont signé chez Moonzoo et leur premier album ‘Old Fashioned’ est dans les bacs depuis une dizaine de jours.

Euh, non ‘ All these little things’ n’est pas une reprise de One Direction, si l’amorce est du genre paisible, très vite le morceau s’emballe pour se transformer en rock opiniâtre, lorgnant aussi bien vers la dernière vague de la Britpop que vers le garage style, The Vines.

L’intro de ‘Devil’s son’, sorti en single, évoque ‘ Indian Nation’ de Paul Revere and The Raiders, on était en 1971, les Klets n’avaient pas encore été conçus, le diable n’avait pas engendré de rejeton.

Sinon, ce morceau remuant accroche sérieusement, ton crâne risque de faire des mouvements de va-et-vient et un de tes talons va battre le plancher, tant pis pour le lustre de la voisine du dessous.

I like the way you turn me on… qu’il dit, on acquiesce.

Ils enchaînent sur ‘ Without you’ .

Un con te souffle Avicci, t’as réagi , avachi toi-même, tu ne lui as pas proposé Nilsson, le mec est trop nul, de toute façon ce ‘ Without You’, comme la précédente, est du genre secouant.

Thomy frappe tel un bûcheron qui vient d’apprendre que sa conjugale se tape le mari de sa maîtresse, le chant scandé fait mouche, les riffs incisifs s’enroulent, le lustre de Marie-Louise continue à vaciller.

‘All is gone’, et ses wooh ooh ooh enjôleurs, dispose de tous les ingrédients requis pour faire un tube, une brève mais efficace envolée de gratte devrait séduire les amateurs de soli.

Qui voilà, la petite Suzanne, ‘ Little Suzie’ est bien éveillée, toute ressemblance avec la Suzie Q du Creedence est purement fortuite, I like the way you scream d’un côté, I like the way you walk, chez les Ricains.

Sinon on peut également penser aux Guess Who, pour te dire que cette gamine peut faire tourner pas mal de têtes.

Entrée en matière hard pour ‘ Out of my mind’, probablement un des titres les plus insolents de l’album, qui progresse dans les traces de Last Train, les petits gars de Mulhouse dont la carrière a explosé depuis un an ou deux.

Tout est dans la continuité, la cohérence, ‘Harvey’ et ‘ I guess she knows’ proposent encore et toujours du rock alternatif viril et impulsif.

Il y a des éléments glam flamboyants dans ce nerveux ‘ My red hot Chili Queen’, comme t’es fan de Suzi Quatro, des New York Dolls ou de T Rex, ce n’est pas pour te déplaire.

Sur le feuillet promo accompagnant la rondelle t’as lu: « le groupe The Klets sent bon la frite, la bière et le rock’n’roll », ‘ On my way’ illustre aussi bien ce propos que ‘Mangia spaghetti’ exemplifie le rock rital de Romano Nervoso.

En dix plages, The Klets a fait mentir la définition généralement attribuée au belgicisme, il n’est nullement question d’incompétence ou de médiocrité, ces jeunes gens maîtrisent leur sujet, ce premier jet représente une carte de visite qui devrait les amener sur les plus belles scènes nationales.

Si leur concert du 9 novembre est privé, le showcase à la FNAC de Louvain-la-Neuve, le 16 du même mois, est ouvert à tous!


« Old Fashioned » by The Klets

12.10.2018 – Emergenza Festival – Tiphaine Thomasse

« Old Fashioned » de The Klets, l’album teasé depuis plusieurs semaines sur les réseaux sociaux, voit enfin le jour et c’est un événement que nous attendions avec impatience.

C’est avec le titre « Devil’s Son » que le quartet bruxellois nous présente leur opus accompagné d’un clip à leur image : familiale, amicale, décalé à la fois passé et présent comme l’indique si bien le nom de leur album.Ce premier morceau met la barre très haute mais nous savons déjà que le reste de l’album sera dans la même veine.Sur une prod résolument rock’n’roll, des sonorités teintées de blues sortent des guitares de Phil et Chom, de la basse d’Alex et de la batterie de Training. 

Ecrit et entièrement composé de leurs mains, les Klets s’offrent à nous dans leur intimité. La voix de crooner de Philippe nous livrera un titre inspiré de sa famille et plus particulièrement de sa fille.Les 10 titres sont écrits comme un retour aux sources par ces quatre garçons qui sentent « bon la bière, la frite et le rock’n’roll ».

Les Klets, grands gagnants du Festival Emergenza saison 2018 en Belgique reviennent donc sur le devant la scène avec la sortie de ce premier opus à l’image du célèbre cocktail du même nom : fort avec un goût légèrement sucré.

Nous ne pouvions que vous le partager aujourd’hui afin de vous les faire découvrir ou re- découvrir.

Leur album est disponible sur toutes les plateformes de téléchargement et nous vous invitons à diffuser et partager leur musique au maximum!


Emergenza World Final

10.08.2018 – World Final of the Emergenza Festival


La Révélation

10.08.2018 – World Final of the Emergenza Festival

Ce n’est pas facile de prendre la scène après SWMRS. Le groupe de punk-rock formé à Oakland en Californie en 2004 était l’attraction principale du Sound For Nature à 18h20. Mais nous savions que les Klets étaient parfaitement capables de le faire!

Ces quatre gars s’amusent beaucoup. C’est palpable. Ils sont complètement à l’aise sur scène et lors d’un événement comme le Taubertal Open Air Festival, il semble qu’ils aient trouvé leur environnement naturel. La voix électrique de Philippe, les sons des riffs de la guitare de Martin ainsi que la bass d’Alexandre nous ont emporté tout droit dans l’univers d’Elvis Presley direction les USA et les années 50…. Un billet prit juste pour un aller……

Mesdames et Messieurs, nous ajoutons de plus en plus de valeur à notre line-up 2018.
Un moyen idéal pour faire une pause … maintenant 2 heures avant le prochain groupe Emergenza et nous partons donc voir des têtes d’affiche! Au revoir!